Bienvenue sur le site officiel d'Hardricourt
Bienvenue sur le site

Nos équipements

Né du constat que la population Française est encore trop peu formée aux gestes de premiers secours et de la volonté de créer sur la voie publique des lieux de stockage de matériel de premier urgence, « LE BANC QUI SAUVE » arrive à Hardricourt.

Le banc qui sauve décrit en toute simplicité la procédure permettant à quiconque de préserver une vie en attendant l’arrivée des secours et dans certains cas les plus graves d’utiliser un défibrillateur externe ainsi que du matériel d’arrêt d’hémorragies logés dans l’accoudoir du mobilier.

Outre cet aspect pratique de stockage de matériel et de conseils en matière de premiers secours, le banc qui sauve sert aussi de vecteur de communication pour sensibiliser la population à l’apprentissage des gestes de premiers secours.

Nos trois défibrillateurs, initialement posés sur les façades des bâtiments communaux, ont rejoint les bancs et sont donc accessibles sur la voie publique. Les trois emplacements choisis sont stratégiques en termes de fréquentation mais aussi de sécurité pour ce matériel couteux, sous l’œil de nos caméras de vidéo protection. Ils seront installés sur les sites suivants :

  • Au parking du stade Rémy Férey pour le plateau sportif (stade, gymnase, pétanque, salle des fêtes, parcours sportif).
  • Face au monument aux morts pour la partie centre village (école, maison des associations et mairie).
  • Devant l’entrée du square BARRY pour la partie boulevards (commerces et gare).

L’idée d’un mobilier de premiers secours permettant à la fois la communication, le mode d’emploi des premiers gestes qui sauvent et le stockage de matériel est venue d’un officier de sapeur-pompier du département des Bouches-du-Rhône : le commandant Eric RODRIGUEZ. Avec l’appui de l’union départementale des sapeurs-pompiers du SDIS 13 et de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, cette idée est devenue réalité et rencontre un grand succès mérité.

Le banc est entièrement fabriqué en France et une partie des bénéfices est reversée à l’œuvre des pupilles orphelins de sapeur-pompier.

La campagne "Adoptons les comportements qui sauvent" a été décrétée Grande Cause nationale en septembre 2016, Pour répondre à cette demande, le ministère de l’Intérieur avec l’ensemble des acteurs du secours, en partenariat avec l’Éducation nationale, organise des séances d’initiation de 2 heures. Au cours de ces sessions, certains gestes qui sauvent sont enseignés : alerter les secours, pratiquer le massage cardiaque, défibriller et traiter les hémorragies. A ce jour, et malgré tous les efforts déployés, l’objectif initial visant à former 80% de la population reste difficile à atteindre.

Nos bancs sont verts et visibles de tous pour assurer leurs missions de service public.

Le conseil municipal des enfants sera associé à ce projet avec la conception des panneaux de signalisation vers les bancs.

Le saviez-vous ? Les chiffres annuels en France de la mort subite

  • 50 000 personnes par an soit 135 personnes par jour
  • Dans 70% des cas, cet arrêt survient en présence de témoins.
  • Toutes les tranches d’âge sont concernées.
  • La France accuse un retard considérable sur ses voisins, comme par exemple en Norvège où 95 % de la population est formée aux premiers secours.
  • Chaque minute perdue = 10% de chance de survie en moins.
  • 33 % des victimes ont moins de 55 ans et représentent 9% des décès par an. Soit 10 fois plus que les accidents de la route.

« A Hardricourt, adoptons les comportements qui sauvent »

                                                                                                                                                   Fabrice POURCHÉ.